Collab'

Les Ateliers Davoy invitent Voglio Bene !

Pour la Collection des "Craquelés", Stéphane Davoy a convié l'artiste Bénédicte Piccolillo,
la fondatrice de la marque VOGLIO BENE
à marier son univers onirique à trois de nos œuvres Grand Format.

"La Femme Tatouée"

"Amy & Blake"

"Le Botaniste"

Le Mot de Bénédicte Piccolillo, créatrice de Voglio Bene

"On m’a plusieurs fois sollicitée pour différentes collaborations. J’ai toujours refusé car les sujets et/ou contraintes ne me convenaient pas. Je n’aime pas me sentir emprisonnée dans un exercice qui ne me transporte pas. J’aime être libre de mes choix et j’ai l’impression de vraiment donner une partie de moi quand je décide du terrain que je vais explorer… Je marche au coup de foudre et à l’impulse. Quand Stéphane m’a contactée j’ai d’abord grincé des dents… « Qui c’est encore celui-là, qu’est ce qu’il veut, j’ai pas le temps… », voilà ce que j’ai pensé les premières secondes. Puis je suis allée regarder son compte Instagram, son site internet, et j’ai adoré ce que j’y ai trouvé. Des meubles et objets plus beaux les uns que les autres. Et quand je les ai vus en vrai, au milieu des trouvailles et autres idées en réflexion de Stéphane, j’ai été conquise artistiquement. J’ai réalisé qu’on avait les mêmes idées et les mêmes goûts un peu tarés et désuets. Puis rapidement j’ai appris à le connaître. En fait Stéphane est un enfant qui s’émerveille et plaisante de tout et tout le temps. Il me semble même un peu familier. C’est un bosseur, blagueur, rêveur, plein de bonnes énergies bienveillantes et de bons conseils. Et pour bien travailler c’est tout ce dont j’ai besoin. Aujourd’hui je suis ravie d’avoir accepté cette collaboration avec lui sur ces magnifiques tableaux craquelés. J’ai beaucoup appris en bossant sur ces trois tableaux. Et ces « craquelés » sont de magnifiques objets qui vont donner une dimension très authentique à mon travail. J’ai hâte de les découvrir et même hâte d’en faire d’autres. Et qui sait… c’est peut-être le début d’une belle et longue aventure avec Davoy. Je l’espère sincèrement. A bientôt !" Bénédicte Piccolillo

Le mot de Stéphane Davoy, Designer des Ateliers C&S Davoy

"Bénédicte a ce goût inné, cette envie irrépressible de réinventer le passé. Elle a une façon inimitable et bien à elle de réinterpréter des chefs-d’œuvre célèbres : elle en extrait un détail ou mieux la quintessence, puis les réinvente et les transforme en œuvres singulières d’une rare beauté. Son expression onirique agit comme une métamorphose pour les sublimer et nous offrir un travail allégorique aux accents de mystère qui dépasse l’œuvre originale. Celui-ci n’est pas uniquement visuel et encore moins superficiel. C’est une invitation à la profondeur car Bénédicte nous conte des histoires aussi. Elle nous invite à pénétrer son univers, ses mondes magiques où l’espace, le temps et l’esthétisme se mélangent et sont battus comme des jeux de tarots divinatoires. Je partage avec elle ce goût pour le « tout est permis » et l’inattendu, ce goût pour les histoires... cet « allons-y » impertinent pourvu qu’on y croit et que ça devienne magique ! Imprévisible et spirituelle, la gosse espiègle et rock’n’roll est en fait une fée qui nous charme par la musique de son âme. Elle ne peut s’empêcher de suivre ce fil invisible, qui nous emmène bien souvent on ne sait où ! L’émotion est son crédo, et avec le rêve toujours en duo ! Michel Audiard a dit : « Heureux sont les fêlés car ils laisseront passer la lumière ». Cette maxime colle à la peau de Bénédicte encore plus que ses tatouages. Bénédicte Piccolillo est une artiste rare avec qui il est bon de se perdre. En fait c’est une experte dans l’Art de s’égarer." Stéphane Davoy.

Découvrez les coulisses de la création, avec les incrustations numériques de Voglio Bene
et les Craquelés réalisés à la main dans nos ateliers !

 
Résultats 1 - 3 sur 3.
Retour haut de page